Coopération Culturelle, Scientifique et technique

La Russie aujourd’hui revêt une autre réalité différente du l’Union soviétique. Malgré ces liens forts qui avaient jetté les bases d’une coopération technique entre la Russie et la plus part des pays africains il serait important de donner une nouvelle chance à ces relations. Les milliers d’étudiants qui ont terminé leurs études dans les années 90x ont besoin de stage et surtout d’améliorer leur connaissance. Cela ne serait possible que dans le cadre d’une coopération étroite bilatérale entre la Russie et le Tchad.  

  La Russie  et  CEI   : perspectives   de  coopération.

Dans le cadre de la coopération internationale le Tchad entend diversifier ses relations culturelles et surtout économiques avec la Russie et les autres pays membre de la Communauté des États indépendants comme l’Ukraine, la Biélorussie, le Kazakhstan. L’énorme potentialité énergétique en Russie et une économie en pleine croissance dans divers domaines font de ces pays des partenaires de premier ordre pour le Tchad. Dans les prochaines décennies à venir le Tchad se doit d’œuvrer pour créer un climat favorable pour les échanges commerciaux entre la CEI et le Tchad. Les investisseurs russes et ceux de la  CEI par des projets concrets seront soutenus par l'ambassade pour la capitalisation de leurs projets au Tchad.

Dans les domaines énergétique comme minier des pourparlers sont en vus pour appuyer les  efforts des investissements  au Tchad. De même le tourisme constitue un appoint  non seulement pour découvrir le Tchad et sa riche culture mais un secteur de développement économique et financier important.

Dans le domaine culturel nous constatons une relance timide dans le secteur de l’éducation. Le nombre d’étudiants tchadiens en Russie et dans les autres pays comme Ukraine la Biélorussie baisse constamment. La récente visite de son Excellence M. l'Ambassadeur Youssouf ABASSALA à Penza (voir galerie) s'inscrit dans le cadre de la relance de la coopération culturelle et scientifique entre le Tchad et la Russie. Les universités et académies de  Penza sont désormais prêtes à recevoir les futurs étudiants tchadiens.

                                                  Chad-NewsChad-NewsChad-News

Source: Joseph Diass